Home Les enjeux des hyperliens pour le journalisme L'utilisation des hyperliens dans une équipe de rédaction web
L'utilisation des hyperliens dans une équipe de rédaction web PDF
Les enjeux des hyperliens pour le journalisme
Écrit par Denis Laverdisse   
Lundi, 29 Mars 2010 16:00

 

D'origine anglo-saxonne, le journalisme de lien commence à pointer le bout du nez sur certains sites médias francophones. Nous avons choisi de vivre cette transformation en rencontrant l'équipe de rédaction web d'Actu24.


Alors que certains outre-Manche, tel que le Washington Post et son Political Browser ont déjà franchi le cap en proposant des pages entièrement dédiées à l'agrégation de liens, le changement tarde à se profiler sur le Web francophone.

Visite à la rédaction d'Actu24

Pour approcher ce phénomène de plus près, nous avons choisi d'interviewer Benoît Dardenne, journaliste Web d'Actu24.

Le journalisme de lien c'est un concept qui vous parle ?

"Oui certainement, je reste toujours à l'écoute de toute évolution sur la toile et de ce fait j'ai pu observer l'apparition de ce phénomène. Néanmoins, je préfère parler d'agrégation de liens plutôt que de journalisme."

Ce n'est pas donc pas du journalisme pour vous ?

"Non je pense que cette pratique est surtout réservée aux blogueurs et plus généralement aux internautes. Choisir soigneusement ses sources et en vérifier la pertinence fait partie du travail de journaliste, mais heureusement ce travail ne s'arrête pas là. Après avoir choisi ses sources, il faut alors être capable de les déchiffrer et surtout de produire du contenu de qualité. Donc pour moi juste fournir quelques liens n'est pas du journalisme et peut être à la portée de n'importe qui."

C'est peut-être une manière de réinventer le journalisme sur le Web et de concurrencer les moteurs de recherche par exemple ?

"L'information présente sur le Web est tellement abondante que les internautes ont besoin d'aide pour la traiter. Cependant au risque de me répéter je ne considère pas ce phénomène comme du journalisme même si une collecte humaine de sources pertinentes peut se poser comme une alternative aux moteurs de recherche."

Pourtant en plaçant divers liens dans vos articles, vous réalisez déjà en quelque sorte du journalisme de lien ?

"La particularité de l'écriture Web fait que les articles sont plus courts et que via un lien hypertexte, le lecteur peut à tout moment visiter les sources utilisées par le journaliste ou à en découvrir d'avantages sur le sujet. Même si l'utilisation de liens internes et externes est de plus en plus courante, je ne pense pas que dans les années à venir la dépêche d'un journaliste ne sera composée que de liens!"

Quelle est la politique de lien d'Actu24 ?

"Nous essayons principalement de placer des liens internes (voir à ce sujet l'article sur l'enjeu économique du journalisme de lien) dans nos articles, afin d'augmenter le nombre de pages vues sur notre site. Ceci va nous permettre de dégager de meilleurs revenus publicitaires. Sinon nous limitons les liens externes aux sources telles les dépêches des agences de presse ou d'autres sites de contenu. Il y a aussi des liens pratiques comme les sites d'institutions dont nous citons le nom dans un article. Mais dans l'ensemble nous préférons l'utilisation de liens internes dans le but de multiplier le taux de rebond sur notre site."


Un rapide coup d'œil sur le site d'Actu24 confirme les propos avancés par Benoît Dardenne. Par peur de provoquer le départ définitif de ses visiteurs, Actu24 utilise très peu de liens externes. L'utilisation de ces liens apporte une plus value indéniable au lecteur qui souhaite poursuivre sa lecture, mais dans une démarche de plus en plus commerciale, la rentabilité a souvent le dernier mot.

Les autres sites de presse?

La démarche des autres sites de presse est sensiblement la même qu'Actu24. Aucun n'ose proposer de nombreux liens externes qui pourraient provoquer le départ définitif des internautes et même si les dernières études en date ont tendance à prouver le contraire. En effet, il semblerait que l'internaute ait une tendance naturelle à revenir sur le site d'origine. 

Et à l'avenir?

Indéniablement, le phénomène est en route et dans les années à venir celui-ci continuera à se positionner comme une alternative aux moteurs de recherche. Néanmoins, cette petite incursion dans l'équipe d'Actu24 nous a permis de nous rendre compte que certains sites ne sont pas encore prêts à franchir le pas. Bien sûr, il y aura des essais comme l'a fait le Washington Post, mais animés par une démarche commerciale, certains sites refuseront de s'aventurer sur ce terrain glissant.


D'après nous, ce phénomène relève aujourd'hui plus de l'activité des blogueurs et non des journalistes même si dans les années à venir, l'utilisation de liens externes dans un article devrait se généraliser encore davantage. Il reste encore une différence entre proposer du contenu avec quelques liens externes en complément et ne proposer que des liens dénudés de contenu.

 

Denis Laverdisse