Home Nouveaux médias et droit de l'information Nouveaux médias et droit de l'information
Nouveaux médias et droit de l'information PDF
Nouveaux médias et droit de l'information
Écrit par Quentin Deuxant   
Lundi, 29 Mars 2010 22:57

 

Droit de l'infoAujourd'hui, l'internaute moyen évolue sur le net, produit et consomme des contenus. Et ignore souvent, volontairement ou non, les règles de droit qui régissent cet espace virtuel.

Nous évoluons aujourd'hui dans l'ère numérique, comme des poissons dans l'eau. Et ce n'est plus l'affaire exclusive de professionnels des médias, car l'internaute lambda produit désormais lui aussi du contenu avec une facilité déconcertante, rendue possible par les innovations technologiques. De Facebook aux blogs de toutes sortes, le citoyen moyen s'est hissé à la tribune publique pour s'y exprimer avec presque autant d'importance que les journalistes ou les communicateurs aguerris.

Seulement voilà : l'espace virtuel se développant avec une vigueur constante, la toile n'est normalement pas une zone de non-droit, ce qui a tendance à être oublié tant par les professionnels des médias que par les néophytes. Les droits d'auteur et de respect de l'image, comme le droit à l'oubli sont quelques uns des fils qui tissent la trame du droit de l'information, dont les principes ne sont pas neufs. Toutefois, si certains problèmes étaient déjà connus dans les années et les décennies précédentes, ils ont parfois été accentués par l'éclatement des cloisons physiques qui maintenaient, jusqu'il y a peu encore, l'information dans des canaux contrôlés, dans un espace-temps limité.

Par ailleurs, de nouveaux défis attendent encore des réponses juridiques. Celles-ci sont délicates, car elles doivent permettre d'atteindre une situation réellement "meilleure", c'est-à-dire ne pas sacrifier un droit fondamental — comme celui de respect de la vie privée — au profit d'un autre. Face à la rapidité de l'évolution technologique et aux flottements qui en découlent, la vigilance est plus que jamais de mise, comme le montre quotidiennement Daniel Schneidermann dans sa célèbre émission "Arrêt sur images", désormais diffusée sur internet. Cet ex-journaliste, qui ne se définit plus comme tel dans son émission, nous rappelle d'ailleurs que comme chacun est aujourd'hui "pris dans la toile", c'est l'affaire de chacun d'en surveiller la réglementation.