Home Les journalistes et leur(s) blog(s): liberté, identité, diversité? Les blogs politiques à l'abri des connivences
Les blogs politiques à l'abri des connivences PDF
Les journalistes et leur(s) blog(s)
Écrit par Justine Lijnen   
Lundi, 26 Avril 2010 14:20

 

 

Les journalistes politiques, particulièrement en France, se sont également lancé s dans le phénomène des blogs. L'un des pionniers est Jean-Michel Apathie, intervieweur sur RTL, qui a lancé son blog dès le mois de septembre 2005. Mais ces blogs axés uniquement sur la politique changent-ils la pratique de ce type de journalisme? Est-ce qu'on y retrouve le lien de connivence qui unit trop souvent journalistes et hommes politiques? Ou, au contraire, la liberté d'expression souvent associée à la toile se retrouve-t-elle dans les billets internet?

 

Les élections françaises de 2007 mais surtout, les élections américaines de 2008, ont révélé l'influence croissante d'internet durant la campagne. Ainsi, en France, même si les élections ne se sont pas jouées sur internet, on ne peut ignorer la multiplication sur la toile de lieux où l'on parlait politique. Mais un autre fait marquant de la série électorale française de 2007 est l'apparition en quantité de blogs de commentateurs politiques.

Le journalisme politique présente des particularités et est caractérisé par une proximité de fait avec le personnel politique. Le journaliste se retrouve en effet en contact permanent avec les personnalités dont il couvre l'actualité. Certains journalistes deviennent alors de véritables intimes de ces politiciens. En France, Marie Drucker, en couple avec Francois Barouin, ministre de l'Outre -mer, avait dû renoncer à la présentation du Soir 3 sur France 3 durant toute la durée de la campagne pour l'élection présidentielle. Béatrice Schönberg, épouse de Jean-Louis Borloo, a pour les mêmes raisons, renoncé à son poste de présentatrice du JT sur France 2. Ces cas extrêmes montrent néanmoins que la connivence entre journalistes et hommes politiques est avérée. Les blogs politiques permettent-ils de révolutionner la pratique du journalisme ou bien, finalement, n'est-ce pas la renaissance du journalisme d'opinion? Quelle influence l'outil des blogs internet a-t-il sur la pratique journalistique? La Liberté de ton sur internet permet-elle de dépasser les liens étroits entre journaliste et politiciens?

Dans cette perspective, analysons le blog de deux journalistes politiques français. Le pionnier en la matière est Jean-Michel Apathie, célèbre journaliste français, il est intervieweur et chroniqueur dans le grand journal sur Canal+, il a lancé son blog dès le mois de septembre 2005. La lecture de celui-ci révèle qu'on se retrouve en présence de billets de type éditorial. Ainsi, le 31 mars au lendemain des élections régionales dans son billet « La violente contestation du sarkozisme », il se livre à une analyse acerbe des réactions de Jean-Pierre Raffarin. Nombre de ces billets sont axés sur son avis personnel et non pas sur l'apport de nouvelles informations. Le blog de Sébastien Fontenelle s'inscrit dans la lignée de Jean-Michel Apathie, du moins en ce qui concerne la pratique du journalisme. Ainsi, le journaliste indépendant, auteur d'une tribune hebdomadaire dans le journal Politis, profite de son blog pour livrer son opinion sur la politique française. En témoigne particulièrement son article, « L'Election  De Marie-Ségolène Royal Marquerait (décidément) D'Une Pierre Blanche L'Histoire Des (Grandes) Révolutions », où il se livre à une critique de l'entrevue qu'avait donnée Ségolène Royal à des journalistes du journal Le Monde.

Ainsi, ces deux journalistes s'exercent principalement à la pratique du journalisme d'opinion. Les blogs politiques à l'instar de blogs de quidams se transforment dès lors en une sorte de journal intime où le journaliste publie ses états d'âmes et opinions sur la vie politique de son pays.

Cependant, il convient de noter que ces deux journalistes, dans leur pratique quotidienne, revendiquent une neutralité par rapport au pouvoir politique. Jean-Michel Apathie a d'ailleurs affirmé celle-ci dans une émission de TVmag.com où il annonce voter blanc aux élections. On constate dès lors trop souvent que ces blogs politiques sont tenus par des journalistes qui ont fait du journalisme d'opinion leur spécialité. Leurs blogs et la liberté de ton qu'ils leur offrent correspond à leur pratique du journalisme.

 

JUSTINE LIJNEN